BLOGUE

Le mot de Bob - Hypothèque

Par Robert Rosenberg Qu’est-ce que je devrais choisir comme hypothèque? Cette question m’est souvent posée. J’ai souvent eu des opinions assez tranchantes sur le sujet mais ces temps-ci, c’est comme si on me demandait de faire des recommandations à la Bourse!

L’éternelle question entre le taux fixe ou le taux variable n’est plus aussi simple. Certains diront qu’au contraire, la réponse est très simple : les taux ne peuvent qu’augmenter, mieux vaut donc choisir le taux fixe. Sauf que j’entends cet argument depuis quelques années déjà et de ne pas l’avoir suivi m’a fait économiser de très grosses sommes. Même si le renouvellement ou la conversion de ma présente hypothèque se faisait à un taux plus élevé disons de 2%, les économies reliées à mon choix du taux variable auront quand même été meilleures. J’imagine déjà les arguments pour ou contre jaillir de vos esprits et j’arrête donc ici ma discussion sur le choix entre un taux fixe ou variable. À ce sujet je vous dirigerai plutôt vers d’excellentes sources d’information :

Ces trois sources vous donneront une très bonne idée des choix qui vous sont offerts, de leurs avantages et de leurs désavantages. Cette dernière référence de l’ACMFC est une véritable mine d’informations et sur la page d’accueil de son site web vous trouverez des outils calculateurs de budget, d’hypothèque et de ratio de qualification. Bon, maintenant que je vous ai sagement remis entre les mains d’experts en la matière, laissez-moi quand même vous donner quelques conseils de mon cru.

Vous avez avantage à agir tôt!

Combien de fois ai-je vu des clients attendre à la dernière minute pour négocier leur hypothèque. Leur raisonnement étant d’attendre le plus tard possible en cas d’une baisse des taux. Toutefois, en agissant ainsi on risque de finir avec un taux d’intérêt plus élevé. Votre représentant bancaire est en mesure de garantir un taux d’intérêt pendant au moins trois mois, des fois même plus. Habituellement, cette garantie vient avec un engagement de réduire le taux s’il advenait une baisse des taux sur le marché durant la période garantie. Ainsi, en négociant son hypothèque au moins trois mois avant la prise de possession de son unité, on s’assure du taux le plus bas durant ces trois mois. Celui qui aurait attendu à la dernière minute pour négocier son hypothèque prend donc un risque inutile qui pourrait lui coûter cher. Une règle à suivre : négocier son hypothèque le plus tôt possible avant la prise de possession en s’assurant que la garantie de taux soit assortie d’un engagement du taux le plus bas.

Un fait méconnu

Plusieurs n’envisagent pas le taux variable craignant que les mensualités augmentent s’il y a hausse du taux; pourtant ce n’est pas nécessairement le cas. On peut entres autres choisir un mode de remboursement d’une hypothèque à taux variable qui aura des remboursements mensuels fixes, à moins d’une hausse très significative du taux d’intérêt. Dans pareil cas, c’est la durée d’amortissement du prêt qui absorbera l’effet d’une hausse éventuelle du taux d’intérêt. Il existe de nombreux arrangements de ce genre s’adaptant autant à votre budget qu’à vos objectifs.

Un fait encore plus méconnu

La croyance populaire veut qu’il y ait une pénalité de trois mois d’intérêt si on rembourse une hypothèque fermée à taux fixe avant son terme. Peu savent que dans certains cas la pénalité à rembourser peut être de bien davantage, jusqu’à plusieurs milliers de dollars, ou encore rien du tout! Quand on entend dire que la moyenne des gens rembourse leur hypothèque fermée de cinq ans après 38 mois, l’importance de comprendre et surtout de bien négocier d’éventuelles pénalités prend toute son importance. Je ne suis pas qualifié pour vous donner davantage de détails sur ces questions, mon objectif ici n’est que d’attirer votre attention sur des aspects forts importants et trop souvent négligés du financement hypothécaire. L’enjeu n’est pas toujours de chercher le taux le plus bas, qui cache des fois des conséquences moins connues, écrites en très petits caractères. La qualité du service de votre représentant ou courtier hypothécaire est d’une importance souvent insoupçonnée. C’est avec cette personne que vous devez discuter des types de financement offerts, puis il vous appartient de faire le choix approprié. Ne négligez pas cette étape de votre achat immobilier, des sommes élevées sont en jeu et dépendent de votre effort à vous renseigner. Robert Les Bassins du Havre

Ajouter un nouveau commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
7 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Articles de blogues reliés

Encore une fois, je prends possession de mon nouveau condo Prével! Après Loft Impérial et Le Séville, voilà que je déménage ma vie au 21e [...]
Lire
À l’approche de la prise de possession de votre condo, mieux vaut garder un peu d’argent de côté car il y a plusieurs dépenses à prévoir [...]
Lire

Infolettre

Inscrivez-vous maintenant!

Instagram

<<Vers la page d’accueil