Création de milieux de vie

Prével ne s’est jamais défini comme un constructeur. Au-delà du béton, nous vendons, et ce depuis nos débuts, une façon différente de vivre l’habitation. À travers le temps, cette philosophie a évolué et dépassé les frontières de l’espace physique de l’unité. À la fin des années 70, nous avons amélioré les aménagements intérieurs des maisons unifamiliales pour proposer une alternative au design traditionnel du bungalow de trois chambres. En 1981, Prével bâtissait ses premiers condos et réussissait à les faire assurer par la Société canadienne d’hypothèque et de logement. L’ambition des années 80 a été d’offrir des ensembles immobiliers composés de maisons, de condos, d’aménagements paysagers élaborés et d’espaces verts. À titre d’exemple, le village St-Louis à Lachine, avec son parc linéaire et son ruisseau autour duquel se sont greffés des sentiers, des gazebos et des aires de repos, a favorisé la vie sociale au cœur du projet. Avec l’arrivée de Prével au centre-ville de Montréal, les structures de béton du passé sont devenues prétexte à créer des espaces communs toujours plus audacieux, dépassant l’imaginaire des résidents.

Le projet du 21e arrondissement pousse le concept de milieu de vie encore plus loin. Inspiré de la vie de quartier des grandes villes européennes, il offre des commerces tels boulangerie, fruiterie, café et bistro avec plusieurs terrasses entourant le square central. Ce concept favorise l’animation urbaine et permet de s’approprier le quartier. Le leitmotiv de Prével est de toujours se surpasser en créant un nouveau concept qui améliorera la qualité de vie de ses clients.

Articles de blogues reliés

Samedi le 17 octobre dernier, nous avons eu le plaisir d’accueillir nos clients et futurs clients pour le lancement pré-vente exclusive de la phase[...]
On entre au Lowney sur ville et automatiquement, on est plongé dans un environnement aux couleurs punchées, aux détails authentiques et au mobilier[...]