BLOGUE

Une tendance « explosive »

Par Robert Rosenberg Dans le genre de travail que je fais, je vois les tendances de l'immobilier se dessiner progressivement, bien avant d'en prendre connaissance dans les médias. Il me faut simplement prêter oreille à ce que racontent nos visiteurs. Nos bureaux recevaient beaucoup de jeunes premiers acheteurs ou leurs parents, trois à quatre ans avant que les médias décrivent le phénomène.

Je n'étais donc pas surpris de lire récemment dans La Presse un article annonçant la prochaine vague significative d'acheteurs de condos : « À plus long terme, ceux-ci (les promoteurs) devront moduler leurs produits afin qu'ils correspondent davantage aux besoins des acheteurs expérimentés de 55 à 74 ans, dont le nombre explosera dans les prochaines années. Il est à parier qu'une proportion d'entre eux choisira la copropriété ». (Lire cet article ) André Dubuc, de La Presse, y fait référence à la conférence annuelle sur les perspectives du marché de l'habitation de la SCHL qui s'est tenue le 22 novembre au Palais des congrès de Montréal. Pendant que leurs enfants se questionnaient sur les choix de planchers, d'armoires et de céramique, je jasais avec les parents. Presque tous me faisaient part d'un même début de réflexion. Les enfants partis, ou presque, leur laissaient entrevoir un changement important : le retour à la résidence d'un couple. L'attirance vers une habitation plus petite, plus facile d'entretien, qu'on peut fermer le temps d'un voyage. Aussi, le besoin de se sentir plus léger, d'avoir moins de possessions encombrant les rangements, le sous-sol et le garage. Revenir en ville, pour être plus proche des théâtres, des restos, des cinémas, pour pouvoir sortir davantage. Pour certains, ce rêve d'une demeure plus petite et plus flexible allait de pair avec des hivers à parcourir le monde ou l'existence d'une maison de campagne avec un jardin. Toutefois, rares sont ceux qui disaient pouvoir vivre dans 500 - 650 pieds carrés. « C'est bon pour mon fils, il n'est jamais à la maison. Mais nous qui sommes habitués à 3,000 pieds carrés... nous pourrions réduire à 1,200, peut-être en forçant à 900 pieds carrés... » La SCHL a raison d'affirmer que les promoteurs devront moduler leurs produits pour les besoins des acheteurs expérimentés. C'est justement ce qui est en cours au projet des Bassins du Havre. Après une prévente fructueuse de la phase 1, la seconde phase a été retardée, le temps de modifier les plans et les finitions pour tenir compte des commentaires d'acheteurs expérimentés fréquentant en grand nombre le projet. Encore une fois Prével aura fait preuve de clairvoyance en anticipant le courant à venir. La tendance se dessine déjà et même s'il s'agit de résultats à plus long terme, ses fondations se construisent aujourd'hui. C'est seulement ainsi qu'on se positionne comme précurseur. Il arrive que ceux qui innovent fassent l'objet de scepticisme ou de critiques. Tout cela est bien vite oublié naturellement quand vient l'étonnement devant leur succès. Robert

Bonjour Robert, J'ai acheté un condo au Bassins, que je vais habiter avec ma femme et mes trois enfants. Si je comprend bien ces grandes unités qui étaient censé être prévus pour des familles vont être probablement occupés par d'ancien parents qui veulent se rapprocher de la ville. Est ce qu'il va y avoir encore de la place pour les familles dans ce projet?

Bonjour Jean Jacques, Robert est en vacances pour la période des fêtes mais il vous répondra dès son retour aux Nous vous souhaitons un beau temps des fêtes!

Bonjour Jean-Jacques et Joyeuses fêtes à toi et à ta grande famille ! Bien sûr qu'il y aura beaucoup de place faite pour des familles au projet des Bassins du Havre. Cet objectif fait autant partie des conclusions découlant de la grande consultation originaire du projet que de notre planification de son développement. Mon billet n'était qu'en réaction à l'article parut dans La Presse. Mais je te remercie car ton commentaire va sûrement m'inspirer un prochain texte sur le retour des familles en ville. Sois sans crainte votre choix de vivre près du centre-ville dans un endroit pareil se révèle être une autre tendance bien concrète. Je n'ai pas encore d'analyse fine des résultats de la première phase mais je peux quand même affirmer sans trop me tromper que les acheteurs se partagent presque également entre des couples, propriétaires de maisons voulant "<em>downsizer</em>" dans un grand condo et des couples avec enfants ou planifiant en avoir. Fait intéressant, les premiers préfèrent généralement les unités sur un étage et les seconds sur deux. Mais je n'en dirai pas plus à ce sujet ici car je veux garder ma matière pour un prochain billet. Salut et merci encore pour le commentaire ! Robert

Merci Robert de m'avoir rassuré. J'espère bien que la communauté du Bassin du Havre sera équilibré avec des gens de tous les ages. Dans le passé, les condos et leur environnements étaient pensés pour des adultes sans enfant. Moi et ma femme avons toujours opté pour la vie de famille dans un condo en ville. Mais je dois avouer que nous nous y sentions seul car les couples voisins qui avaient un enfant, mettaient rapidement la pancarte «À vendre» et allaient acheter un bungalow en lointaine banlieue, c'était automatique... Maintenant on vois des projets de condos avec de la verdure et les familles semblent rester de plus en plus c'est encourageant...

Ajouter un nouveau commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
11 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Articles de blogues reliés

Encore une fois, je prends possession de mon nouveau condo Prével! Après Loft Impérial et Le Séville, voilà que je déménage ma vie au 21e [...]
Lire
À l’approche de la prise de possession de votre condo, mieux vaut garder un peu d’argent de côté car il y a plusieurs dépenses à prévoir [...]
Lire

Infolettre

Inscrivez-vous maintenant!

Instagram

<<Vers la page d’accueil