BLOGUE

Un brunch au Bon Vivant dans la Petite Bourgogne

Une cuisine réconfortante et inspirée à deux pas du marché Atwater

Un brunch au Bon Vivant dans la Petite Bourgogne

Ouvert depuis près de deux ans, le Bon Vivant se situe à la confluence de Saint Henri et de la Petite Bourgogne. Avec le marché Atwater en guise de pont, ces deux quartiers au passé industriel et populaire ont vu s’ouvrir de nombreux petits restaurants au fil des années. Ce qui n’est pas pour déplaire aux nombreux Montréalais venus s’y installer, séduits par l’effervescence qui règne dans ces rues. Le Bon Vivant est un de ces restaurants de quartier dont le succès ne dément pas.

L’atmosphère chaleureuse du Bon Vivant est un subtil accord de styles.
L’atmosphère chaleureuse du Bon Vivant est un subtil accord de styles.

Se sentir à son aise en quelques minutes

Quelques éléments simples suffisent à créer une ambiance chaleureuse dans un restaurant, et le Bon Vivant semble en avoir réuni la majorité avec une facilité toute naturelle. On rentre dans un local aux dimensions humaines, aucune distance n’est mise entre l’équipe et nous. On est accueilli avec de grands sourires, l’atmosphère est décontractée.

Les nombreuses ampoules qui descendent du plafond réchauffent l’ambiance de leur faible incandescence et éclairent une large ardoise où sont inscrits certains des délices qui nous attendent.

La grande ardoise qui fait face à la salle a vite fait de vous mettre en appétit
La grande ardoise qui fait face à la salle a vite fait de vous mettre en appétit.

Suivant que l’on pose son regard du côté de la salle ou du bar, on remarque des éléments rappelant tantôt un style industriel, tantôt un style plus champêtre. Les tables et les banquettes sont proches les unes des autres sans pour autant que l’on s’y sente oppressé. À l’image des hautes chaises qui entourent la cuisine ouverte, prendre un repas au Bon Vivant c’est se rapprocher... de ceux qui nous accompagnent, de ceux qui vont nous régaler, et bien sûr des plats qui seront au centre de cette expérience.

Carte blanche à toutes les influences!

Si l’ardoise a facilement accroché notre regard en arrivant, Alessandro qui assurait notre service nous a également présenté le menu du brunch ainsi que les plats du jour. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on voyage au fil des plats qui sont proposés!

Venues d’Amérique du Sud, d’Asie ou encore du Moyen-Orient, les inspirations du chef et co-propriétaire Fiodar Huminski semblent magnifier les produits qu’il va travailler.

Curieuse, inspirée, la carte du Bon Vivant nous régale par son éclectisme
Curieuse, inspirée, la carte du Bon Vivant nous régale par son éclectisme

Venus pour l’heure du brunch, nous avons dès le départ été emmenés au pays du matin calme avec un “Kimchi Ceasar”. Le cocktail typiquement canadien est ici revu avec des légumes fermentés, spécialités de la Corée. Une version qu'on savourerait bien plus sou! Certes il faut être amateur des délices relevés mais le mariage est indéniablement réussi.

La générosité que l’on retrouve dans les assiettes nous prouve aussi un savoir-faire affiné depuis deux ans
La générosité que l’on retrouve dans les assiettes nous prouve aussi un savoir-faire affiné depuis deux ans

Quand on pense au brunch, on pense souvent aux oeufs, et au Bon Vivant c’est dans l’esprit mexicain sinon latin qu’ils se dégustent! Alessandro nous apporte une cassolette en fonte dans laquelle les oeufs ont cuit accompagnés de patates, de gros morceaux de chorizo grillé, de haricots noirs, de fromage et de guacamole. Le terme qui pourrait définir le mieux ce plat que nous sommes nombreux à chérir? “Comfort food”.

Même certains classiques sont meilleurs à être commandés au Bon Vivant
Même certains classiques sont meilleurs à être commandés au Bon Vivant

Ayant aussi la dent sucrée, nous nous sommes laissés tenter par un généreux bol de granola aux fruits secs qui venait accompagné de yogourt et de fruits des bois légèrement confits au sucre. Cette douceur, accompagnée d’un bon café nous amène à l’essence même de ce qu’est un brunch, et le Bon Vivant sait très bien nous y conduire!

Ce que l’équipe en cuisine nous propose est aussi un plaisir à regarder avant de le déguster
Ce que l’équipe en cuisine nous propose est aussi un plaisir à regarder avant de le déguster

Si la cuisine du Bon Vivant aime travailler viandes et poissons, il est à noter que des options végétariennes existent, à l’image du sandwich de pain complet à l’avocat, oeuf et tomate qui nous a été servi avec un savoureux mesclun de salade.

Un lieu que l’on souhaite fréquenter à toute heure

Manger au Bon Vivant à l’heure du brunch nous a donné l’occasion de jeter un oeil aux menus du dîner et du souper et comme nous l’a confirmé un membre de l’équipe, le lieu gagne en ambiance et en énergie au fil de la journée. Si la place ne semble pas tant se désemplir, il suffit de regarder le bar joliment rempli de produits de qualité ainsi que sa carte des cocktails pour comprendre que le Bon Vivant -avec un renard comme effigie- est aussi un animal nocturne!

Que ce soit pour les vins ou les spiritueux, les produits sont là pour proposer une expérience de qualité
Que ce soit pour les vins ou les spiritueux, les produits sont là pour proposer une expérience de qualité

Le Bon Vivant

2705 rue Notre-Dame Ouest

514-316-4585

Ajouter un nouveau commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
2 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Articles de blogues reliés

Derrière chacune des réalisations de Prével se cachent des équipes soudées et polyvalentes, réunies autour d’un dessein commun : créer des [...]
Lire
La japonaise Marie Kondo est l’experte du rangement et de l’organisation. En 2015, elle publie Le pouvoir étonnant du rangement, qui a été [...]
Lire

Infolettre

Inscrivez-vous maintenant!

Instagram

<<Vers la page d’accueil