BLOGUE

Le magazine Vélo Urbain

Par David Deschênes La pratique du vélo dans les grandes villes a le vent dans les voiles et c’est une excellente nouvelle. Plus de vélos, c’est plus de gens en forme et moins de pollution atmosphérique, une situation gagnante-gagnante pour les villes qui sont encombrées par les voitures et où la qualité de l’air est devenue une préoccupation constante. Par exemple, à Montréal, depuis 2006, l’on a enregistré entre 60 et 70 journées par année où la qualité de l’air était mauvaise.

Montréal a reçu récemment une distinction enviable côté vélo. Notre métropole est arrivée en 11e place du Copenhaguenize Index, un classement mondial des villes « amies des vélos ». Montréal a obtenu 58 points sur une possibilité de 100 dans cette évaluation basée sur 13 critères, ce qui démontre la place importante occupée par le vélo dans les us et coutumes des Montréalais. Une des raisons qui explique l’utilisation croissante de ce mode de transport est le dévouement dont fait preuve, depuis plus de 45 ans, l’organisme Vélo-Québec. Cet organisme mène Lancement-du-nouveau-magazine-Velo-Urbainde front plusieurs dossiers majeurs. C’est lui qui organise le Tour de l’Île de Montréal et la journée vélo-boulot (29 mai 2013), deux événements annuels d’envergure. Vélo-Québec fait également la promotion de l’aménagement d’infrastructures urbaines qui favorisent les transports actifs et réalise plusieurs campagnes de sensibilisation citoyenne dont « Partage la route » et « La rue pour tous », campagnes qui visent à encourager la pratique du vélo et une saine cohabitation entre les usagers de la route. Dernièrement, Vélo Québec a ajouté à ses actions le magazine Vélo Urbain, une publication qui s’adresse spécifiquement au thème du vélo en ville. C’est un magazine gratuit, disponible en ligne, où vous trouverez des articles qui traitent par exemple d’actualités montréalaises, de pratiques d’urbanisme et d’aménagement pro-vélos adoptées ailleurs ou des articles qui prodiguent des conseils d’experts pour une promenade urbaine sécuritaire et agréable. Notons au passage un article intitulé « Quand l’auto sort des villes (lentement) », qui mentionne le projet des Bassins du Havre et reconnait le rôle important que jouera la densification du tissu urbain dans l'augmentation du nombre de déplacements carbo-neutres. Petit à petit, remplacer un déplacement en auto par un déplacement à vélo devient un geste politique. En effet, que ce soit sur un Bixi ou sur votre monture préférée, vous contribuez en pédalant à faire avancer plusieurs causes, dont la lutte aux changements climatiques et le développement d’une ville mieux aménagée où la qualité de vie est meilleure. Une véritable « vélorution » est en cours. Soyez de la partie! David

Ajouter un nouveau commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
4 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Articles de blogues reliés

Vous cherchez l'endroit parfait pour couper la routine du travail et aller prendre un verre à l’heure du 5 à 7 dans Griffintown? C’est au [...]
Lire
À première vue, l’escalade peut paraître comme un sport réservé aux grands sportifs de ce monde. Mais détrompez-vous! Il s’agit d’une [...]
Lire

Infolettre

Inscrivez-vous maintenant!

Instagram

<<Vers la page d’accueil