BLOGUE

La SCHL, vous connaissez?

Bassins du Havre - Quai 3. Condos à Montréal.

De récents petits changements affectent les primes d’assurance sur les prêts hypothécaires de la SCHL et ce, depuis le 1er mai. À quoi les acheteurs doivent s’attendre?

Lorsqu’il est question de faire l’acquisition d’une habitation, on ne peut passer sous silence le rôle facilitateur jouépar la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). En effet, depuis plus de 60 ans déjà, cet organisme national responsable de l’habitation s’est donné comme mission de protéger les institutions prêteuses contre les mauvais payeurs et de favoriser l’accession à la propriété à tous les types d’acheteurs. C’est entre autre grâce à la SCHL que les acheteurs canadiens disposant d’une mise de fonds de 5 % ont accès aux mêmes taux qu’un acheteur avec une mise de fonds de 20 % et plus.

Comment est-ce possible?

Les acheteurs avec une mise de fonds inférieure à 20 % doivent souscrire à une assurance sur leur prêt hypothécaire fournie par la SCHL. Le montant de la prime d'assurance est fixé à l’aide d’un barème qui varie essentiellement selon le rapport valeur de la maison/valeur du prêt. Plus le montant du prêt est élevé, plus le montant de la prime sera élevé jusqu’à concurrence de 20 %. Ce service joue un grand rôle dans l’accessibilité à la propriété au Canada.

Cette année, la SCHL a annoncé une révision à la hausse des primes d’assurance sur les prêts hypothécaires applicables aux demandes soumises à partir du 1er mai 2014. Ces hausses touchent les propriétaires-occupants, les travailleurs autonomes et les propriétaires d’immeubles locatifs de 1 à 4 logements.  La SCHL a justifié cette hausse en annonçant qu’elle était nécessaire pour assurer le maintien de capitaux suffisants dans ses coffres.

De plus, selon les informations fournies sur le site de la SCHL «Pour l’acheteur canadien moyen ayant besoin d’un financement assuré par la SCHL, la majoration des primes donnera lieu à une augmentation d’environ 5$ de ses mensualités hypothécaires».  En effet, dans la plupart des cas, les acheteurs vont choisir d’ajouter le montant de la prime d’assurance à leur prêt hypothécaire plutôt que de s’en acquitter en un seul versement. Il ne faut pas oublier aussi que les provinces du Manitoba, de l’Ontario et du Québec appliquent une taxe de vente sur la prime de la SCHL; cette taxe doit être acquittée au moment de la transaction.

La morale de l’histoire ne change pas : la SCHL joue un rôle important dans la stabilité du marché immobilier Canadien et dans l’accessibilité à la propriété.
À bientôt,

Lise

 

Articles de blogues reliés

Simple formalité pour certains, réelle exploration pour d’autres, les choix de finis restent une étape importante dans la prise de possession de [...]
Lire
Dès que l'on discute propriété, que ce soit avec un professionnel de l'immobilier ou avec le beau-frère, on finit toujours par se faire demander :[...]
Lire

Infolettre

Inscrivez-vous maintenant!

Instagram

<<Vers la page d’accueil