BLOGUE

Achat : bien cerner vos priorités

Condo, urbain, Montreal, Le Seville

On s'est posé la question récemment dans un précédent billet : « Pour le même prix, est-ce que je devrais aller en hauteur pour m'assurer une vue imprenable sur le centre-ville quitte à limiter mon espace de vie? Ou devrais-je sacrifier la vue mais maximiser ma superficie? »

Évidemment, tout dépend de nos objectifs à court et long terme. L'important est de prendre le temps de bien y penser... avant.

Cette semaine, une dame demeurant dans le quartier Shaughnessy depuis plusieurs années  me disait combien elle était ravie de voir enfin un projet résidentiel se construire sur ce terrain, disons-le, abandonné depuis plusieurs années. Bref, l’édifice qu’elle occupe présentement n’a pas nécessairement de vue dégagée. Elle est donc à la recherche d’une unité qui lui permettra d’avoir une ouverture imprenable sur l’est, c'est-à-dire sur le centre-ville de Montréal, ou vers l’ouest, c'est-à-dire un dégagement vers le mont Royal.

Comme elle avait pris soin d'établir la limite du budget à respecter, elle a opté pour un studio de 590 pieds carrés à un étage supérieur, dans le projet Le Seville… avec une superbe vue, ce qui peut aussi avoir un impact majeur au moment de la revente. Un peu plus tard, j’ai rencontré un père de famille qui cherchait un condo pour sa fille, future étudiante à l’université Concordia. En plus d'assurer un toit à sa fille, il recherchait aussi l'occasion d'un investissement à long terme et avec l'ajout à prévoir de plusieurs espaces commerciaux, avec l'embellissement du secteur prévu au le plan d’action, le Quartier Des Grands Jardins, etc., le projet lui semblait (avec raison!) un choix judicieux.

Les caractéristiques recherchées étaient simples : qualité de vie urbaine efficace, proximité des transports en commun, des universités et collèges, cafés-restos et services importants. Pour eux, la vue était moins importante. Ils préféraient maximiser leur espace de vie, avoir un espace de travail adéquat pour un étudiant ou jeune professionnel et profiter de la localisation du projet lui-même.

Plusieurs facteurs peuvent influencer notre décision lors du choix de la localisation de notre unité dans un projet ou plusieurs types de vues sont accessibles. Et vous, quel type d’acheteur êtes-vous?

Louis P. Paquette

Le Seville

En ce qui me concerne, la vue m'est égal, de l'intérieur de mon unité -- quoique je pourrai quand même admirer la tour du marché Atwater en déjeunant assis à table dans mon coin «salle à manger» --, tant et aussi longtemps que j'ai de nombreuses (et grandes) fenêtres. Comme je me plais à le dire, une fenêtre est pour moi davantage un périphérique d'entrée de lumière naturelle qu'un périphérique d'accès à ce qui se trouve de l'autre côté. Par contre, une fois sur le toit de l'édifice, autour du chalet urbain, j'aurai une vue absolument imprenable sur le centre-ville (en regardant vers l'est). Je prévois déjà y terminer de nombreuses soirées, une tasse de thé à la main, à jaser de tout et de rien avec ma copine en regardant la ville nocturne s'allumer et s'animer devant nous. En somme, je ne voyais pas d'intérêt pour moi d'acheter une unité pour la vue quand je savais que j'aurais de toute façon accès à la plus belle vue de toutes au chalet urbain. Un autre avantage incontestable de la présence d'espaces communs de qualité! :)

Ajouter un nouveau commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Articles de blogues reliés

Avec plus de 100 cafés répertoriés à ce jour, la culture du café indépendant prend de l’expansion dans les différents quartiers de Montréal.[...]
Lire
Le maire Denis Coderre a récemment dévoilé le plan de réaménagement de la rue Ste-Catherine Ouest. Les travaux s'étendront sur près de 2,2 km, [...]
Lire

Infolettre

Inscrivez-vous maintenant!

Instagram

<<Vers la page d’accueil